Les Loges

18 rue Louis Thénard, 44600 Saint-Nazaire

4330

Programme

12 logements sociaux :
8 logements intermédiaires locatifs sociaux
5 maisons locatives sociales

Concepteurs

  • De Long en Large
  • VENDREDI ARCHITECTURE ET URBANISME- architectes

Commune

  • Saint-Nazaire

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • SILENE

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2022

Surface(s)

772m² SHAB

Coûts

1 131 750€1466€/m² hors VRD, paysage et fondations spécialesannée

Documents

Le patrimoine immobilier de Silène permet la densification des espaces libres attenants aux opérations de logements préexistantes. L’enjeu pour cette extension de la résidence Coubertin est autant d’assurer la qualité de vie des futurs habitants que de préserver et incrémenter celle des résidents actuels.
Pour cela, la mise à distance des logements neufs et la maîtrise de leur hauteur permet d’éviter les co-visibilités et masques solaires autant que possible. L’ouverture des sols et la création d’un jardin collectif en cœur d’îlot augmente la place de la nature et offre un «plus» pour les résidents actuels.
Le programme se développe autour de logements intermédiaires, duplex et maisons groupées pour s’approcher de l’échelle de la maison individuelle, désir exprimé par les locataires et aspirants. La fragmentation du programme en une architecture aux volumes découpés évite l’effet de barre et valorise l’image de la résidence actuelle dans une logique de diversification.
La conception bioclimatique des logements est au service de la qualité de vie : plaisir de lézarder sur une terrasse ensoleillée, ensoleillement à différents moments de la journée… Par ailleurs, le développement de dispositifs architecturaux et paysagers tels que les loggias, le décalages des volumes et les pare-vues préservent l’intimité des résidents actuels et futurs.


Approche environnementale : – RT 2012 -20%
– Construction mixte bois/béton
– Panneaux photovoltaïques en autoconsommation

Bureau(x) d’études : ECMS, ALS, AIREO, A2i infra
Photographe : François Dantart

L’écluse

11 RUE DU PORT, 44600 Saint-Nazaire

1013

Programme

USAGE PROFESSIONNEL & PERSONNEL
Situé à Saint-Nazaire (44) et dans un lieu emblématique de la ville : à côté du Pont Levant et son écluse, face au quartier du Petit Maroc, proche de la mer, et sur une écluse qui voit passer d’énormes bateaux chargés de marchandises. Les vibrations, le sismique, la prise au vent, la salinité de l’air sont autant de données à prendre en compte lors de sa réalisation. La facade Nord sur mitoyen propose une animation grace à des jours de souffrances placé à plus d’1.90 m de hauteur. La forme de la toiture en shed viennent illustrer l’image forte d’une ville industrielle située sur un estuaire en pays ligérien. Cet immeuble est niché dans une dent creuse de 6.00 m de large sur un ancien terrain d’accès à des garages en fond de parcelle. Le projet est réfléchi depuis 2017, par Marjolaine Bichet et Xavier Poirier, tous deux architectes. Avec la crise sanitaire mondiale de 2020, le chantier a pu voir le jour en 2021, après seulement 10 mois de travaux.
L’Écluse accueille sur deux niveaux les bureaux et les salariés des entreprises de Marjolaine Bichet et Xavier Poirier ; Bertin Bichet Architectes et Spectrum Immersive Architecture. Au niveau 3 et 4 se situe un duplex.

Concepteurs

  • BERTIN BICHET Architectes

Commune

  • Saint-Nazaire

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • SCI FELOUVE

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2021

Surface(s)

300

Coûts

950000€HT

Documents

SUR UN PLAN ARCHITECTURAL
Le questionnement sur la densification urbaine et le mitage des espaces agricoles ont permis au Maitre d’ouvrage de trouver ce terrain, a priori peu aménageable. Cet immeuble très étroit cumule les mixités. Mixte par son système constructif BOIS / BÉTON, mixte par ses usages de bureaux couplé à une habitation. Le couple d’architectes a valorisé des démarches environnementales pour la création de cet immeuble : ossature bois préfabriqué hors site, bardé de zinc en atelier. Comment faire rentrer de la lumière naturelle dans toutes les pièces lorsque l’on construit un bâtiment de 19m de profondeur en limite mitoyenne sur les deux côtés ? La façade principale offre des grandes baies toute hauteur et toute largeur permettant d’oublier la façade au profit du paysage industriel exceptionnel qu’offre cette écluse. Les jours de souffrance permettent de créer des séquences lumineuses au Nord. Il s’agissait de proposer une architecture d’inspiration japonaise ou néerlandaise, permettant de marquer le paysage urbain, avec des surfaces vitrées très généreuses, reflétant les couleurs changeantes de l’eau. En coupure totale entre des alignements d’immeubles de la reconstruction et un mastodonte imposant, cet objet précieux de 4 niveaux vient terminer une séquence urbaine et faire le lien avec un ilot en R+10+ attique. Les murs des étages R+1 à R+3 sont en ossature bois préfabriquée en atelier. Le choix est également motivé, par une préfabrication permettant au chantier d’être le plus court possible, afin de moins déranger les riverains. La matériau de facade et toiture en zinc naturel réfléchissant la lumière, rappelant les coques en aluminium brut des bateaux en constructions. Le zinc a été choisi pour une pérennité optimale du couronnement, et un entretien facile. Des bardages bois viennent encadrer les ouvertures nord, afin de contrebalancer le côté froid du zinc et amener de la chaleur au bâtiment. Ses faitages, en forme de SHED industriel permettent une silhouette cohérente, poétique, et contextuelle dans le ciel Nazairien, port de tous les voyages, qui se veut représentative de ce dont Saint-Nazaire est fier entre autres, sa construction navale, et aéronautique. Sa façade Nord est mitoyenne, et vue de tous les passants et résidents du petit Maroc, du Building. Elle offre donc une lecture architecturale rappelant les encadrements si chers aux architectes de la reconstruction.


Approche environnementale : PREFABRICATION OSSATURE BOIS + BARDAGE
PLANCHER CAISSON BOIS KERTO RIPA +OUATE DE CELLULOSE
CHANTIER ACCES RETREINT
SUBMERSION MARINE
ZONE SISMIQUE
CHANTIER COURT
POMPE A CHALEUR
BALLON THERMODYNAMIQUE
VMC HYGRO B
PLANCHER CHAUFFANT CHAPE
MATERIAUX BIOSOURCES

Financement :
PRIVE

Bureau(x) d’études : BA BOIS / PEZZO INGENIERIE / AUNEA INGENIERE
Photographe : XAVIER POIRIER