Yhnova

33

Programme

Construction en quelques jours (murs montés en 54 heures) d’une maison de logement social à partir d’une imprimante 3D industrielle à l’est de Nantes.
Le lancement par Nantes Métropole du projet Nantes Citylab en 2017 est l’occasion de découvrir la dynamique mise en place par le consortium composé de l’Université de Nantes, Nantes Métropole Habitat, Nantes Métropole et la SATT Ouest Valorisation autour d’un projet innovant unique en France.

Concepteurs

  • TICA Architectes et Urbanistes

Maître(s) d'ouvrage(s)

Privé

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2018

Surface(s)

Le programme comprend une maison de 5 pièces de 95,4 m², une terrasse de 21,6 m², un jardin de 363,5 m² et une place de parking de 24,7 m²

Coûts

298 238 € TDC

Documents

Le projet consiste en la réalisation d’une maison individuelle de plain-pied grâce à un procédé constructif novateur d’impression 3D (fabrication additive robotisée : BatiPrint 3D) qui consiste à la mise en oeuvre de murs périphériques structurels et pré-isolés par un robot autonome. Cette technologie de pointe consiste à déposer 3 couches de matériaux par le biais d’un robot industriel polyarticulé : deux couches de mousse type expansive servent de coffrage à une troisième couche de béton. Une fois l’élévation des murs terminée, la mousse reste en place pour obtenir une isolation de l’habitation sans pont thermique. Les trajectoires du robvot sont guidées par un capteur laser à partir de la maquette numérique de l’habitat, directement sur la dalle. Le robot est adapté aux contraintes environnementales extérieures du site de construction pour que la maison s’insère dans un environnement boisé classé.


Approche environnementale : YHNOVA est l’occasion de confronter et de résoudre l’ensemble des contraintes techniques, phoniques, thermiques, réglementaires, environnementales, urbaines etc., avec l’appui de différents experts intégrés à cette réalisation. L’expertise scientifique du CSTB, les analyses techniques de SOCOTEC et, auprès de l’architecte TICA, le bureau d’étude EGIS ont apporté une plus-value essentielle à l’équipe de l’Université de Nantes pour proposer des solutions sur le classement et la résistance des matériaux, la coordination des corps de métier, le confort énergétique et acoustique. A la fin de l’opération, le robot mobile ressort par une ouverture prévue pour la pose de menuiseries. Ce procédé permet de réduire le temps de construction, d’améliorer l’isolation thermique, de réduire les coûts les coûts de construction. L’utilisation d’un robot mobile permet aujourd’hui de repenser les méthodes de travail dans le domaine du BTP : chantier propre, pas de nuisances sonores, réduction de la pénibilité du travail et des délais de construction.

Financement :
Caisse des Dépôts, Nantes Métropole, Etat, Nantes Métropole Habitat

Bureau(x) d’études : BET Fluides : EGIS, Bureau de Contrôle : SOCOTEC
Photographe : Valéry Joncheray

À voir aussi...