Îlots Connétable

, 44190 Clisson

1198

Programme

Aménagement
Quartier de renouvellement urbain en cœur de ville historique, avec construction d’une médiathèque, de logements sociaux et de cellules commerciales.
Aménagement d’espaces publics qualitatifs, plan masse reprenant la courtine du château (devenue venelles).
Implantation d’une œuvre d’un artiste local
Mise en valeur du granit comme élément identitaire localement.
Intégration de l’ensemble dans un tissu urbain dense, de manière sobre et sans pastiche.

Architecture
12 logements intermédiaires, 4 maisons individuelles, 6 commerces en 3 lots

Concepteurs

  • Atelier Bruno GAUDIN- architectes
  • MAGNUM Architectes & Urbanistes- architectes-urbanistes

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Harmonie Habitat
  • Loire-Atlantique développement SELA

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture

Année de réalisation

2017

Surface(s)

Aménagement : Surface de l’ensemble de l’îlot ayant fait l’objet d’un renouvellement urbain (périmètre espace public + emprises des constructions réalisées sous MOA Harmonie Habitat) : 1 500 m²
Bâti : 1510 m2 (SHAB)

Coûts

Aménagement : Coûts de travaux : 1 245 000 € (HT) / Acquisitions foncières : 572 000 € (HT) / Coût de maîtrise d’œuvre : 205 000 € (HT)
Bâti : 1 800 000 € (HT) (2017)

Documents

Aménagement du quartier Connétable (2018)

Maître d’ouvrage : Loire-Atlantique développement SELA
Concepteur : Atelier Bruno GAUDIN

Le secteur du Connétable est la concrétisation d’une réflexion de renouvellement urbain du centre-ville historique engagée par la Ville de Clisson au milieu des années 2000. Le projet réalisé, conçu par l’architecte-urbaniste Bruno Gaudin, s’inscrit en couture urbain du tissu historique existant. Le projet regroupe dans son ensemble, la médiathèque (culture en centre-ville), un parking sous-terrain (réalisation LAD SELA), 16 logements locatifs sociaux et 550 m² de surface commerciale (réalisés par Harmonie Habitat) qui établissent la liaison entre la rue commerçante des Halles et le secteur commerçant de la place des Douves. Les cheminements piétons suivant le parcours de l’ancienne courtine sud du château, la mise en valeur des tours médiévales (rappel granit d’un empâtement, mise en lumière d’une autre…) et l’œuvre sequoia/schiste de l’artiste local Bozo singularisent le quartier. Les réalisations architecturales apportent quant à elle modernité et dynamisme en cœur de ville centre-ville. Démolitions, fouilles archéologiques, travaux en site contraints ont été le quotidien de ce secteur durant plusieurs années.


Financement pour l’aménagement du quartier :
Opération de renouvellement urbain s’inscrivant dans le projet plus global de la ZAC du Champ de Foire et du Centre-Ville historique, comprenant 4 sous secteurs : Connétable, Champ de Foire, Bertin-Gare, Porte-Sud. Secteur Connétable financé par des subventions (Contrat de Territoire du Département, fond national pour l’archéologie préventive…) et par la cession de charges foncières sur les autres secteurs de la ZAC (péréquation avec le secteur du Champ de Foire).

Bureau(x) d’études pour l’aménagement du quartier : ARTELIA

 

Architecture de l’îlot Connétable (2017)

Maître d’ouvrage : Harmonie Habitat
Concepteur : MAGNUM Architectes & Urbanistes

Ce projet assume son caractère contemporain, tout en puisant ses sources dans la composition « vernaculaire » clissonnaise.
Son identité – forte et simple – s’exprime grâce à une unité d’écriture architecturale, la cohérence des volumes et le choix des matériaux.
Une architecture aux lignes affirmées a été proposée, notamment exprimée par le travail de plans successifs et un découpage des toitures apportant un équilibre et une relation qualitative au contexte. La construction trouve ainsi une cohérence d’ensemble à l’échelle du site.
Au coeur du centre commerçant, les lots 1&2 proposent 6 commerces en rez-de-chaussée, accessibles facilement par le prolongement de la venelle menant aux Halles.
Respectant les prescriptions de l’urbaniste, les volumes bâtis se découpent en plusieurs parties.
Une faille donne accès aux étages par un escalier ou au coeur de la parcelle. Pour le lot 02, une coursive dessert les logements des étages.
Les retraits de façade au sud ont permis la création de terrasses au-dessus des commerces.
Le découpage des volumes permet ainsi d’alléger l’impact visuel de l’ensemble.
Les projets se développent sur deux ou trois niveaux, facilitant l’intégration d’un duplex.
L’organisation des percements s’inscrit dans un jeu d’alignements et de décalages en référence aux façades non ordonnancés des habitations locales.
Le troisième lot en R+1 se découpe, quant à lui, en deux parties : trois maisons accolées et une dernière à l’est isolée et séparée de ses voisines par un jardin. En façade, un mur de brique ajouré fait le lien entre les deux ensembles.
Les toitures, comportant une simple pente par logement, rythment le volume et différencient les maisons.
Le projet se situant dans une venelle peu empruntée, les habitations sont maçonnées avec un enduit lissé traditionnel.


Bureau(x) d’études pour le bâti de l’îlot : IBSE, POUGET Consultants, GESTIONBAT, ACOUSTIBEL

Photographe : Photos 1 à 13 : LAD SELA / Autres : Patrick Miara

À voir aussi...

Pôle médical et logements

La Chevrolière
Ar
1016
Am
1017
Ar
1018
Ar
1020