Maison en briques de terre crue – Nozay

3460

Programme

Maison individuelle T5

Concepteurs

  • ATELIER BELENFANT-DAUBAS- architectes

Maître(s) d'ouvrage(s)

Privé

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2018

Surface(s)

Surface Habitable : 140 m²Jardin d'hiver : 54 m²Garages et remise : 82 m²

Coûts

320 000€ (TTC)

Documents

Insérée dans le tissu urbain du bourg de Nozay, la maison prend place sur un terrain qui a la particularité d’être situé deux mètres au-dessus de la rue.
Cette situation singulière permet, au-dessus d’un rez-de-chaussée comprenant garage et remise, de disposer d’un rez-de-jardin traversant, qui bénéficie de larges ouvertures ensoleillées au sud en surplomb de la rue du Pont, et d’un accès de plain pied au jardin au nord.
Le jardin d’hiver au nord, élevé sur toute la hauteur de la façade permet aux pièces du rez-de jardin de bénéficier d’une double orientation, et apporte aux différents étages les prolongements de terrasses abritées et baignées de lumière.
L’ambiance intérieure se caractérise par la présence de l’ossature bois apparente et de remplissages en briques d’adobe, et d’enduits intérieurs en terre crue.


Approche environnementale : Les choix constructifs sont issus d’une approche environnementale cultivée au sein de l’agence. Elle combine une approche décarbonée de l’acte de construire sur 3 axes majeurs :
– par l’intégration de procédés constructif bio-sourcés, qui ont la particularité de stocker plus de carbone qu’ils n’en émettent dans leur cycle de vie, et apportent un confort hygro-thermique
– par une une approche énergétique performante qui associe une conception bio-climatique, une basse consommation d’énergie renouvelable, et une production d’énergie photovoltaïque
– par le recours à des techniques constructives à forte intensité social et culturelle, permettant la réintégration de savoir-faire traditionnels dans la construction contemporaine.

Ainsi l’intégralité de la charpente bois est réalisée en douglas issu de forêts françaises.
L’isolation des murs extérieurs est réalisée en béton de chanvre (chanvre + chaux à l’emprunte carbone négative).
Les autres isolants de l’enveloppe sont le liège et la laine de bois.
La terre crue, en matière brute prélevée sur site, a été transformée sur place, soit pour la réalisation de briques d’adobe en remplissage des murs ossature bois, soit en enduit appliqué sur l’isolant en béton de chanvre des murs extérieurs.
Au total ce sont 30 tonnes de terre qui sont passées du sol naturel, aux murs de la maison. Sans aucune dépense d’énergie, ni pour le transport, ni pour la transformation, ni pour l’application.
Les faibles besoins en chauffage de la maison sont pourvus par un poêle à granulés de bois.
Une installation photovoltaïque assure une production annuelle de 9.000 kwh d’électricité, prioritairement auto-consommée.
Au final, le niveau BEPOS est atteint. La maison produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme et l’excédent de production s’élève 50 kwh/m².an

Bureau(x) d’études : ALS structure, AIREO-Energie (thermique)
Photographe : Germain Herriau

À voir aussi...