Extension Maison C. – Saint-Etienne-de-Montluc

1524

Programme

Extension de 26 m²

Concepteurs

  • MAGNUM Architectes & Urbanistes- architectes-urbanistes

Maître(s) d'ouvrage(s)

Privé

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2017

Surface(s)

24.5 m2 (SHAB) (le reste de la maison existante fait 164.20 m2)

Coûts

62.5 K € (HT)

Documents

Le projet se situe dans la périphérie nantaise, à Saint-Etienne-de-Montluc. Initialement, trois corps bâtis sont présents au centre du terrain : un ancien corps de ferme en maçonnerie de pierre et toiture ardoise auquel est accolé, à l’ouest une maison contemporaine à toiture tuile et enduit beige, et au nord une petite dépendance en pierre également, avec les restes d’un ancien four à pain en ruine. On retrouve une autre dépendance, transformée en auvent, dans le prolongement de la maison contemporaine au nord. La commande initiale est une extension afin d’accueillir une chambre supplémentaire. L’implantation de l’extension du projet se fait dans la continuité du bâti existant à l’Est. Cette extension vient composer avec l’ensemble du bâti existant :

  • Le volume de la chambre comporte une toiture à double pente au faitage orienté nord sud, perpendiculaire à l’existant.
  • Ce volume se plie et s’ouvre davantage sur le jardin à l’ouest.
  • Ce volume est relié par un élément à toit plat, plus bas. Il fait transition et passage entre l’existant et la nouvelle construction.

 

La conception part d’une référence à la grange, en extension du corps de ferme principal, avec un clin d’œil à la tente canadienne, pour sa fonction d’abri, de couchage, de matériau unique. Magnum a proposé un volume à l’identité simple, monolithique, habillé d’un seul et même matériau lui conférant une homogénéité d’ensemble apaisante. La volumétrie générale s’appuie sur une sensibilité à l’écoute de son environnement, le léger pli dans la façade évoque l’insertion mesurée, dans le respect des végétaux existants. Le bardage en douglas brut de sciage, est symbole de rusticité. Les percements ont été pensés en fonction des cadrages sur le paysage alentour et en fonction de la trajectoire du soleil.


Approche environnementale : L’isolation des murs intérieurs en laine de chanvre

Photographe : Patrick Miara

À voir aussi...

Pôle médical et logements

La Chevrolière
Ar
1016
Am
1017
Ar
1018
Ar
1020