Espace culturel des Pierres Blanches

rue des Pierres Blanches, 44640 Saint-Jean-de-Boiseau

297

Programme

Salle festive polyvalente, avec gradins mobiles et scène, pôle musique et associatif comprenant 3 salles de répétition et loges, local traiteur et réserves techniques scéniques.

Concepteurs

  • D'ici là - paysagistes-concepteurs
  • Raum

Commune

  • Saint-Jean-de-Boiseau

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Ville de Saint-Jean-de-Boiseau

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

1 230 m2 SP (5 230 m2 espaces extérieurs)

Coûts

3 329 753 € HT

Documents

Une intégration paysagère douce qui accompagne le développement de la commune.

Ni au centre de la commune, ni en périphérie au regard de l’extension urbaine en cours au nord de la rue des pierres blanches, la situation du projet d’espace festif et culturel offre l’opportunité de conforter le développement de la ville par l’affirmation du caractère public des aménagements et des équipements.

L’insertion du projet dans le site répond donc aux enjeux suivants :
• conforter la continuité paysagère Nord / Sud
• permettre par l’implantation du projet et ses relations aux espaces extérieurs la protection acoustique du voisinage
• offrir l’identité d’un nouveau pôle associatif et culturel en favorisant le développement futur du pôle sportif
• profiter des opportunités paysagères : espace planté de qualité au Sud de la parcelle.

Conforter la continuité paysagère Nord / Sud.
Le développement Est de Saint-Jean-de-Boiseau s’effectue de manière linéaire le long de la D58, avec le développement d’un parcelaire en bandes perpendiculaires composé majoritairement d’un tissu diffus relativement homogène.
Le développement de l’habitat au Nord de la rue des Pierres Blanches et la continuité d’un cheminement doux Nord / Sud, par le sentier de la résistance, offre l’opportunité de poursuivre ce cheminement ainsi que le corridor végétal qu’il parcourt.

Mettre à distance les zones bruyantes des riverains.
Au delà de la qualité d’accès (vélos et piétons) pour les riverains, l’affirmation claire de cette continuité paysagère permet, à l’instar des haies bocagères, d’offrir une véritable limite entre la polarité d’équipements publics et les habitations proches.
Le principe général d’implantation s’intègre donc non seulement au site dans un raisonnement à l’échelle de la commune mais propose aussi les grands principes permettant de mettre à distance les zones bruyantes des riverains.

Une nouvelle polarité publique.
L’implantation du projet à proximité de l’espace boisé permet d’offrir une grande qualité d’usage aux espaces extérieurs de la salle. Le traitement de l’interface entre la rue des pierres blanches et l’équipement est pensé dans la continuité des parcellaires existants de manière perpendiculaire à la rue afin de ne pas mettre à distance le projet par un nombre trop important de plans successifs : 3 bandes d’aménagement relient ainsi clairement le projet à la rue en offrant des usages distincts :
– à l’Ouest le long du chemin : espace vert planté généreusement dans la continuité de l’espace boisé
– face à l’entrée principale : parvis étiré jusque la rue permettant l’accès des piétons / vélos sans circulation dangereuse dans le parking
– à l’Est à proximité des terrains de sport, zone réservée au stationnement.

La situation du projet dans sa parcelle et les aménagements extérieurs visent à accompagner l’ensemble des usages en leur offrant la qualité d’un nouvel espace public et en permettant l’évolution future du pôle sportif et de la partie Est de Saint-Jean-de-Boiseau.

« La contemporanéité d’une écriture architecturale sobre et événementielle. »

Au delà de la nouvelle offre publique proposée par la nouvelle salle, sa forme et sa volumétrie doivent permettre une insertion douce dans son environnement tout en proposant une identité au caractère événementiel affirmé.
L’usage de matériaux bruts et durables (terre cuite, béton, bois) permet de réduire au maximum les coûts d’entretien et de maintenance mais s’intègre surtout comme outil de proposition d’une architecture contemporaine sobre et intemporelle.

La qualité de ces matériaux est au centre des ambiances proposées, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur et participe pleinement à singulariser le projet et son « atmosphère » : la sobriété des matières nobles utilisées confère aux espaces le caractère solennel que nécessite certains des usages et permet de mettre en avant la qualité des dispositifs spatiaux.
Ainsi les espaces de réception majeurs (salle, hall d’accueil, salle de réunion, salle de musique) profitent de hauteurs sous plafond très importantes ainsi que de cadrages particuliers sur le paysage, en offrant la lecture de grandes porosités et d’espaces extérieurs aux qualités d’usage différenciées.

Ces deux dispositifs, jeux de volumes et de matières, participent pleinement à la proposition d’une hétérogénéité volumétrique cohérente, qui offre dans un volume très compact une lecture géographique des fonctions et des usages.


Approche environnementale : RT2012 -20%, Matériaux biosourcés. Bâtiment à forte inertie thermique, double mur avec parement en briques et isolation thermique, limitation des consommations énergétiques

Bureau(x) d’études : Serba (structure), Isocrate (fluides), Cmb44 (économie), Serdb (acoustique), Laurence Leroy (scénographie), D’ici là (paysage)
Photographe : Audrey Cerdan, Stephane Chalmeau

À voir aussi...

Lycée Caroline-Aigle

Nort-sur-Erdre
Ar
273

TRYO

Nantes
Ar
281

Cos’Yle

Nantes
Ar
282

Capitainerie

Piriac-sur-Mer
Ar
286