Collège Jean Monnet à Vertou

Allée de la Vigne de Pâques, 44120 Vertou

475

Programme

Collège de 600 élèves de 20 divisions extensibles à 24 divisions.
Bâtiment enseignement : 13 salles courantes, 5 salles de sciences, 2 salles de technologies, 1 salle multimédia, 2 salles ULIS, 1 salle d’arts plastiques, 1 salle de musique, 1 salles polyvalente indépendante, 1 pôle administration, 1 pôle médico-social, 1 vie scolaire, CDI.
Bâtiment restauration : salle à manger, cuisine, maintenance, locaux techniques.
4 logements de fonctions.

Concepteurs

  • A'DAO Architectes associés
  • Onze04 Architectes mandataires

Commune

  • Vertou

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de Loire-Atlantique

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

5.864m² SDP / 6.127 m² SHON

Coûts

9 589 872 € HT

Documents

Le Conseil Départemental de Loire Atlantique décide en 2014 de reconstruire le collège Jean Monnet à Vertou, collège historique de la ville datant de 1967 qui présente une vétusté très importante. Le nouveau bâtiment est construit sur un terrain de football proche de l’ancien établissement. L’ultérieure démolition de l’ancien collège laissera un terrain vide à proximité du centre-bourg qui devra faire l’objet d’une réflexion sur l’aménagement de cette partie Sud de la ville. Le nouveau collège est donc au coeur d’un quartier en pleine mutation dont il constituera un élément majeur de la composition urbaine. Or, par définition, un collège est un bâtiment clôturé et imperméable aux citoyens autres que les collégiens. Comment rendre compatible ce caractère « excluant » avec ce rôle d’élément urbain structurant ? La grande complexité urbaine du site demande de travailler les limites de notre intervention en intégrant les trois échelles territoriales qui se juxtaposent : à l’Ouest, des équipements publics implantés de manière clairsemée ; au Sud, le vignoble vertavien et ses terres agricoles ; à l’Est, un quartier pavillonnaire. Le bâtiment principal du collège regroupe les pôles liés à l’enseignement. Sa compacité et sa triple hauteur viennent clore l’emprise de la parcelle en limite Nord, offrant une façade principale concave accueillant un parvis généreux ouvert sur la ville. Depuis cet espace public on accède au parvis fermé qui accueille les collégiens et qui régule les entrées et sorties du collège. Ces deux parvis sont délimités par une clôture qui repose sur un mur de soutènement courbé longeant la rue principale du quartier. Une rampe en béton adossée à ce mur permet d’arriver par l’extérieur à la salle polyvalente. Cet accès, rendu indépendant pour l’usage des riverains, est marqué par le porte-à-faux de l’aile Est du bâtiment. Le positionnement de ce volume et la façon presque théâtrale pour y accéder depuis le nouvel espace public, renforcent le caractère collectif de cet équipement. Le deuxième bâtiment, lié au premier par l’intermédiaire du préau, ferme le terrain à l’Ouest en faisant face aux équipements sportifs. Il abrite la maintenance et le restaurant scolaire et il s’ouvre visuellement sur le vignoble au-delà de la rocade. Les logements de fonction conçus sur deux niveaux sont situés en limite Est afin d’intégrer le quartier pavillonnaire adjacent. L’écriture de la façade du projet est basée sur un jeu de profilés métalliques posés suivant des cadences et hauteurs différentes. Le rythme des profilés et les courbes des bâtiments créent un effet visuel cinétique offrant des façades en permanent changement. Afin d’accentuer cet effet, les profilés sont uniquement colorés d’un côté, et toujours orientés vers la même direction de la façade, mais inversés sur les façades tangentes. La couleur apparaît et disparaît en fonction du mouvement du spectateur autour des bâtiments.

Approche environnementale : HQE, RT2012 – 10%

Bureau(x) d’études : Egis, Itac, Begc

Photographe : Laurent Desmoulins, François Dantart

À voir aussi...

Ar
570
Ar
837
Am
838