Boulodrome

Rue du Stade, lieu-dit Les Petits Herbets, 44780 Missillac

344

Programme

Construction d’un espace extérieur couvert dédié à la pétanque

Concepteurs

  • LAUS- architectes-urbanistes

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune de Missillac

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2018

Surface(s)

635 m² couvert

Coûts

Montant de travaux : 130 000 € (HT)

Documents

Le boulodrome de Missillac reconfigure l’entrée d’une plaine sportive. L’enjeu est d’abriter une partie des terrains de pétanque pour permettre une pratique à toute heure, de tout temps. Une structure dynamique et élancée tourne le dos et se protège du terrain de foot et des vents dominants, pour dégager en limite un chemin d’accès identifié vers les vestiaires. Cet auvent embrasse l’espace dédié à la pétanque. Il l’intimise sans le clore par des amenées de lumières en façade et toiture. Le projet favorise les situations que le bouliste affectionne : concentration, contemplation, débats et rencontres humaines.
La toiture est un ensemble de poutres lamellé-collé de douglas brut non traité dont l’assemblage triangulaire permet stabilité et économie de matière. Elles s’appuient à l’Est sur une façade bois porteuse et bardée, s’élancent à l’Ouest en un porte-à-faux repris par des poteaux en fines croix à l’assise optimisée. La toiture mono-pente est facettée de plaques d’onduline opaques et translucides. Ces variations, superposées à celles de la structure, amène une qualité chantante d’ombres et de lumières. Entre 2 lancés, les boulistes s’assoient sur les renforts bois le long du mur translucide et méditent.


Approche environnementale : Respectant un budget très limité, l’implantation du auvent préserve et valorise le contexte existant, jusqu’à en faire des parties constituantes du projet. La haie de thuyas au Nord et à l’Est est utilisée comme protection naturelle contre les vents dominants. La rangée de bancs conservés à l’ombre des arbres, constitue le seuil de l’abri, et discute avec terrains et structure. La grande économie de moyens du projet met en résonnance les bois douglas bruts non traités de la charpente, la fonction d’abri nécessaire au jeu, et la lumière qui connecte le bouliste aux éléments.

Financement :
Commune de Missillac : 130 000 € HT

Bureau(x) d’études : ASCIA
Photographe : LAUS architectes urbanistes

À voir aussi...

Am
191

La Place du Commando

Saint-Nazaire
Am Ar
192
Ar
192